« En 2008, alors que je passais un peu de temps dans la maison familiale à Belley, dans l’Ain, j’ai décidé de jeter un coup d’œil dans le grenier avant sa rénovation. Alors que je grimpais là-haut, j’étais sûr d’y trouver d’incroyables objets et trésors de l’époque de mes grands-parents.

Je ne fus pas déçu lorsque je découvris le petit sac en cuir, le « Baise-en-ville » que mon arrière-grand-père utilisait pour transporter son équipement de chirurgien dans les années 40. Il l’avait légué à mon grand-père, et il semblait que lui l’avait laissé là, pour qu’un jour je le trouve. Le sac avait survécu tout ce temps et son cuir robuste portait les marques du passé et de l’histoire de ma famille.

    

    

Il ne me fallut pas longtemps avant que je ne découvre l’utilité de ce sac. Sa petite taille le rendait extrêmement pratique et facile à emporter partout. Il est devenu réellement pratique lorsque j’ai commencé à porter des costumes, des vestes et des habits plus élégants. Le problème est que vos poches et le tissu des vêtements s’usent et un sentiment d’inconfort s’installe rapidement lorsque vous devez remplir vos poches avec votre portefeuille, votre smartphone … Le « Baise-en-Ville » m’a apporté une solution à la fois pratique et élégante à ce problème! 

Comme vous vous en êtes sûrement aperçu, je suis tombé amoureux du « BEV » de mon arrière-grand-père : son histoire, sa simplicité et son utilité m’ont donné envie de continuer à écrire l’histoire de ce sac.

 

A ma grande surprise, le « BEV » avait complétement disparu des catalogues de mode pour homme alors qu’il apporte la réponse à un problème auquel sont confrontés la plupart des hommes lorsqu’ils souhaitent s’habiller élégamment. En effet, nous avons mené une étude sur une centaine d'hommes de 25 à 45 ans, urbains et connectés, et 76% d'entre eux avaient ce problème d'encombrement des poches en sortant de chez eux pour leurs activités quotidiennes non-professionnelles ! C’est pourquoi j’ai décidé de réunir une petite équipe de jeunes entrepreneurs déterminés pour m’aider à partager ma découverte et cette petite pièce d’histoire retrouvée au fond d’un grenier, en créant cette marque : De Rigueur.

Ensuite, nous avons travaillé sur le design de notre BEV de sorte qu’il s’adapte aux besoins quotidiens de l’homme moderne : pouvoir transporter ses clés, son portefeuille, un étui à lunettes, un appareil photo, un carnet, un livre ou un iPad, se porter à l’épaule avec une bandoulière ajustable et une poche intérieure conçue pour transporter les documents importants et fins (carte de crédit, d’identité, passeport …).

Une fois que nous avons eu une idée précise de ce que l’on souhaitait obtenir, nous sommes allés à la rencontre des acteurs de l’industrie de la maroquinerie : des tanneries, des fournisseurs de cuir mais aussi de nombreux artisans (en passant bien entendu par les banquiers, les assureurs et les expert-comptables …). C’est alors que l’histoire de De Rigueur a réellement commencé. »

 

Adrien Deslous-Paoli, fondateur de la marque